www.faune-lr.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Triton marbré 18-20
       - 
Hérisson d'Europe 18-20
       - 
Lézard ocellé 2020
       - 
Vautour fauve 2020
       - 
Faucon kobez 2020
       - 
Pie-grièche à tête rousse 2020
       - 
Rollier d'Europe 2020
       - 
Échiquier ibérique 2020
       - 
Tityre (Ocellé rubané) 2020
       - 
Paon du jour 2020
       - 
Bruant ortolan 2020
       - 
Grillon champêtre 2020
       - 
Fauvette orphée 2020
       - 
Fauvette grisette 2020
       - 
Grèbe castagneux 2020
       - 
Élanion blanc 2020
       - 
Brocatelle d'or 18-20
 - 
Les galeries
Informations & Statistiques
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Informations & FAQs
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des Oiseaux nicheurs du Languedoc-Roussillon
 - 
Listes communales
Utilisation du site
Validation des données
Aide à l'identification
Espace de publication
Conservation et protection
Union MERIDIONALIS
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 109
 
mercredi 29 avril 2020
Oiseaux
Épidémie chez les mésanges : ouvrez l'oeil !

Plus de 26 000 cas de Mésanges bleues malades et mortes ont été signalés au NABU en Allemagne (via formulaire électronique) depuis le 11 mars.

Les premiers cas ont été notés vers le 11/3 en Allememage, puis l'épidémie a progressé et vient de brusquement s'accélérer. En effet, d'un total de 8000 cas signalés entre Mars et Pâques, ils sont passées à 15000 le 15/4, puis 20000 le 17/4 et 26000 le 21/4.
Il faut aussi savoir qu'en même temps l'épidémie s'étend. Il y a maintenant des cas confirmés en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg.

L'agent pathogène initialement suspecté vient d'être formellement confirmé, il s'agit de Suttonella ornithocola.

C'est une bactérie découverte et impliquée dans des mortalités de mésanges depuis 1996 au Royaume-Uni. Sa description formelle ne remontant qu'à 2005. Cette bactérie avait récemment été identifiée comme pathogène responsable d'un petit épisode de mortalité de mésange en Allemagne au printemps 2018...

L'infection entraîne des symptômes et une maladie de type pneumonie... Les oiseaux atteints restent assis apathiquement avec leurs plumes gonflées, ne tentant pas d'échapper aux personnes qui s'approchent, ils n’arrivent plus à s’alimenter, éprouvent des difficultés respiratoires et présentent souvent des atteintes oculaires puis meurent peu de temps après.

S. ornithocola affecte presque exclusivement les mésanges bleues, toutefois les mésanges nonettes, boréales, noires, huppées  et longues-queues sont également potentiellement susceptibles d’être touchées. Les charbonnières quant à elles semblent nettement moins sensibles.

Cette bactérie n'est apparemment pas pathogène pour l'homme et les animaux de compagnie... Toutefois en ces temps de pandémie, il est toujours préférable de réduire les risques : 

 

>>> Afin de limiter la transmission, il faut éviter les rassemblements et il est donc impératif d'enlever les mangeoires et abreuvoirs (ce qui d'ailleurs devrait déjà être fait à cette date).

 

Gardez un oeil sur vos mésanges... Et n'hésitez pas à noter vos observations d'oiseaux morts et symptômatiques sur Faune-LR en attendant les directives du CRBPO et du SAGIR pour les leur faire remonter. Prenez également toutes les précautions nécessaires si vous devez manipuler / collecter des oiseaux ou des carcasses.

Vous trouverez ICI un article (en anglais) qui traite de ce sujet.

Légende de l'image : Mésange bleue © Charly Farinelle.

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
mercredi 22 avril 2020
Oiseaux
S'immerger dans le vol des aigles royaux avec une précision inégalée

Après les voyages extraordinaires des jeunes Aigle de Bonelli (cf. news précédente), le blog du CRBPO, au travers de l'article de Christian Itty  intitulé "Impact des parcs éoliens et erratisme chez l'Aigle royal : exploration par vidéos 3D modélisées à partir de données GPS", nous propose de nous immerger dans la peau d'un Aigle royal.

http://crbpoinfo.blogspot.com/2020/04/impact-des-parcs-eoliens-et-erratisme.html

 

Légende de l'image : Aigle royal avec balise GPS © Sylvain Albouy.

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
lundi 20 avril 2020
Oiseaux
Erratisme des jeunes aigles de Bonelli

Les voyages sans pétrole forment la jeunesse.

Le blog du CRBPO nous propose, au travers de l'article de Cécile Ponchon et Alain ravayrol, de découvrir les exceptionnels voyages des jeunes Aigle de Bonelli de 2019 :

http://crbpoinfo.blogspot.com/2020/04/erratisme-des-jeunes-aigles-de-bonelli.html

 

Légende de l'image : Aigle de Bonelli juvénile avec balise GPS © Antoine Joris.

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
jeudi 2 avril 2020
Confinés, mais aux aguets : pour les noctambules !

Les contraintes de confinement nous obligeant à limiter nos déplacements, sur le même mode de principe que l'inventaire oiseaux ou papillons, qui se poursuivent bien évidemment, nous vous proposons désormais de transmettre vos observations réalisées la nuit.

En effet, plusieurs groupes taxonomiques tels les amphibiens ou encore certains oiseaux nocturnes comme le Petit-duc scops sont en pleine activité vocale à cette période. Saviez-vous également que la plupart des mammifères carnivores de France sont nocturnes ou crépusculaires ?

C’est pourquoi, nous vous invitons à transmettre vos observations faites la nuit depuis votre maison ou lors de vos déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile ainsi que le permet la réglementation.

Voici quelques liens du MNHN pour vous aider à identifier les animaux rencontrés la nuit :

- Observer les amphibiens nocturnes de France métropolitaine

- Observer les chouettes et les hiboux de France

- Observer les carnivores de France

Belles observations à tous.

 

Légende de l'image : Petit-duc scops. © Vianney Goma.

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
jeudi 26 mars 2020
Papillons de jour
Confinés, mais aux aguets : papillons !

Plusieurs espèces de papillons précoces sont en pleine activité comme le Citron, le Tircis, le Vulcain, la mégère ou pour les plus chanceux la Diane.

Sur le même mode que le principe que l'inventaire oiseaux, qui se poursuit bien évidemment, nous vous proposons désormais de transmettre vos observations de papillons faites à la maison, là aussi sous forme de listes complètes.

C’est pourquoi, nous vous invitons à continuer de transmettre vos observations des papillons de votre jardin

Cela peut être effectué tous les jours, plutôt l’après-midi, dès que les conditions météo sont favorables. Il s'agit de faire régulièrement (quotidiennement si possible), une liste complète de tous les papillons que vous observez chez vous.

Attention, certaines espèces ne sont pas faciles à déterminer. En cas de doute, privilégier la saisie d’un genre plutôt que d’une espèce : Pieris indéterminé par exemple.

Ce défi exploratoire, concocté avec les conseils des spécialistes de VigieNature CESCO/MNHN, s'organise de la façon suivante: 

 -Installez-vous en poste fixe durant 10 minutes. Pour chaque papillon observé dans un rayon de 5 mètres autour de vous, notez l'espèce et l'effectif (ceci correspond au nombre max de papillons de la même espèce vus simultanément)

Pour les plus chanceux.ses d’entre nous, si votre jardin est assez grand, vous pouvez alors effectuer un transect sur une durée de 10 minutes toujours, en relvant les papillons sur une bande d’environ 2,5 m de large de part et d’autre du transect.

 

Pour la saisie des données, utilisez l’application Naturalist (Androïd), en mode Saisie par liste sur le terrain :

  1. Cliquer en bas à droite sur "+" ;
  2. Choisir la saisie "par liste sur le terrain" ;
  3. Dans le champ commentaire du formulaire, notez si des buddleias, des sauges ou des lavandes sont fleuries dans votre jardin.
  4. Cochez « Enregistrer la trace » ;
  5. Puis, "Suivant".
  6. Renseigner le code etude "[ACasa] Confinés mais aux aguets"

La carte s’affiche alors et vous pouvez commencer à saisir vos observations. En saisissant un papillon comme première espèce d’une liste, tout le formulaire sera consacré aux papillons. Toute autre espèce pourra être saisie, malgré tout.

IMPORTANT : si vous n’avez observé aucune espèce au bout de 10 minutes :

  • Terminez le formulaire en cliquant sur le carré (en haut à droite) ;
  • Dans "Groupe taxonomique", sélectionnez "Papillons de jour" ;
  • Cliquez sur "J’ai signalé toutes les espèces observées" ;

Une donnée « 0 No lepidoptera » s’affichera sur l’écran, indiquant qu'aucune espèce n'a été observée durant la période de relevé. Ces données d’absence sont ESSENTIELLES aux analyse à venir.

Remarque : en cas de liste vide, il est nécessaire de revenir sur la donnée vide (modifier la donnée) pour attribuer le code étude à votre formulaire.

Belles observations à tous.

Pour en savoir plus sur NaturaList, cliquez << ici >>.

 

Légende de l'image : Aurore, individu mâle. © Rik Kruit - Saxifraga.

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
mercredi 25 mars 2020
Attention, ça va couper !

Pour des raisons de maintenance de nos dispositifs et d'augmentation de nos capacités de traitement, les serveurs de la famille VisioNature seront coupés de ce mercredi minuit à au moins jeudi 10 heures.

Nous nous excusons de ce contretemps, mais nous réjouissons des nouvelles possibilités que nous offrirons ces nouvelles capacités.

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
jeudi 19 mars 2020
Oiseaux
Confinés mais aux aguets : Oiseaux !

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter nos déplacements. Mais même si nous ne pouvons plus nous rendre sur nos sites d’observations favoris, jusqu’à nouvel ordre, nous sommes toujours en mesure d’observer la faune autour de chez nous !

En effet, côté oiseaux par exemple, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. Cela peut aussi être l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous. C’est pourquoi, nous vous invitons à continuer de transmettre vos observations ponctuelles réalisées depuis votre jardin, pour les plus chanceux, ou depuis votre balcon, pour tous les autres.

Comment faire ?

Il vous suffit de noter toutes les espèces que vous observez de chez vous, sous forme de listes complètes en leur attribuant le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets"

. Il peut s'agir :

-       de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant "Modifier formulaire" et enfin en cliquant sur "Toutes les espèces vues ont été signalées".

-       de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC (https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20023), dans ce cas merci de l'indiquer en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.

-       de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum (sauf pour un suivi migration où elles peuvent être encore plus longues), avec là encore la sélection du code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets".

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune-France et les Faunes locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

SaisieWeb.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

NaturaList.jpg

A la fin de cette période de confinement, un bilan des observations réalisées au cours de cette période sera disponible sous Faune-France!

Bonnes observations à toutes et à tous !

L'équipe Faune Occitanie

Légende de l'image : Moineau soulcie. © D. Genoud

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
dimanche 1 mars 2020
Oiseaux
Aidez-nous à dénombrer les Pies-grièches !

Dans le cadre du Plan National d’Action Pies-grièches, comme chaque année depuis 2013, les associations naturalistes d'Occitanie opératrices du PNA dans leurs départements respectifs organise un recensement des populations de Pies-grièches (méridionale, à tête rousse et grise) dans la région. L’objectif étant de prospecter un maximum de zones, nous faisons appel à des bénévoles souhaitant s’investir dans la prospection et le suivi de ces espèces. Ce suivi est primordial pour leur conservation.

Il suffit de consacrer au minimum deux matinées entre mi-mars et fin-juin pour réaliser le comptage des Pies-grièches près de chez vous. Le suivi proposé consiste en une prospection d’un ou plusieurs carrés de 2 km de côté deux fois par an au printemps avec 8 points d’observation et écoute de 15 mins chacun.

Pour être bénévole sur ce suivi, il vous suffit de contacter, selon les départements :

  • Lot (46) : LPO LOT Stéphanie Plaga : stephanie.plaga@lpo.fr
  • Aveyron (12) : LPO AVEYRON Magali Trille : magali.trille@lpo.fr
  • Tarn (81) : LPO TARN Amaury Calvet: amaury.calvet@lpo.fr
  • Lozère (48) : L’ALEPE Fabien Sané : direction@alepe48.fr
  • Gard (30) : Le COGard  Daniel Bizet : dbizet@cogard.org
  • Hérault (34) : La LPO HERAULT : Lucía Villarroya-Villalba : volontaire.conservation34@lpo.fr
  • Aude (11) : La LPO AUDE : Florian Escot : florian.escot.aude@lpo.fr
  • Pyrénées-Orientales (66) : Le GOR Aurelien Gaunet : aurelien.gaunet@gor66.fr

Ils se chargeront alors de vous transmettre le protocole, une carte du ou des carrés correspondant à un secteur proche de chez vous, ainsi que les fichiers de prise de note associés.

Merci pour votre mobilisation !

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
mercredi 5 février 2020
Rencontres des contributeurs Faune en Occitanie

Placées sous le signe de la convivialité, ces journées ont pour objectifs de permettre les échanges entre les observateurs mais aussi de vous faire découvirir (ou appronfondir) les nmobreuses possibilité de notre base de données participative en ligne Faune Occitanie et son application Naturalist mais aussi de  vous informer sur des sujets naturalistes récents ou sur les enquêtes à venir.

En ce début d'année, la LPO a le plaisir de vous inviter à participer aux différentes « Journées des observateurs ».

- Samedi 8/02 à Labastide-Murat (46)

- Samedi 15/02 à Vielmur-sur-Agoût (81)

- Samedi 22/02 à Vendres (34-11)

- Samedi 21/03 à Cruéjouls (12)

- Date à venir en mai en Haute-Garonne (31)

En vous remerciant pour votre précieuse contribution à la connaissance de la biodiversité occiatne !

A très bientôt.

L'équipe Faune-LR

posté par Faune-Lr Meridionalis
 
lundi 6 janvier 2020
Papillons de jour
Liste rouge des Lépidoptères Rhopalocères & Zygènes d'Occitanie - 2019

Ce travail d’évaluation des Lépidoptères Rhopalocères et Zygènes d’Occitanie a été réalisé́ à partir de près de 600 000 données, dont 89 % concernent la période 2008-2018. Elles sont issues de nombreuses bases de données de structures nationales, régionales et départementales et de près de 2 320 contributeurs. Ces données ont été compilées dans le cadre des projets d’Atlas régionaux, de prospections dans le cadre du premier PNA et du SINP (Système d’Information sur la Nature et les Paysages) ou ont été transmises plus spécifiquement pour cette liste rouge.

Euphydryas desfontainii (c) Bastien LOUBOUTIN

Le Damier des knauties (Euphydryas desfontainii) © B.Louboutin – Opie

245 espèces et 46 sous-espèces de « papillons de jour » sont citées d’Occitanie. On compte 34 espèces avec 9 sous-espèces de Zygaenidae et 211 espèces avec 36 sous-espèces de Rhopalocères.
Parmi les 245 espèces soumises à la méthodologie, 57 espèces, soit 23 %, sont considérées comme menacées d’extinction (catégories CR, EN ou VU) en Occitanie. Quarante-huit espèces, soit 20 %, sont quasi-menacées (catégorie NT) et 21 espèces, soit 9 %, sont classées en manque de données « DD » (dont une majorité sont probablement menacées ou quasi-menacées).

Deux espèces sont considérées comme éteintes dans la région (RE) : il s’agit de Tomares ballus et Polygonia egea. Enfin, deux espèces ont été placées dans la catégorie Non applicable (NA). Il s’agit de Cacyreus marshalli et Danaus chrysippus.

Les raisons des différents classements et critères utilisés sont repris dans les fiches espèces du rapport d’évaluation (lien en bas de page).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répartition des espèces évaluées par catégorie UICN (23 % sont menacées en Occitanie)

 

Nombre d’espèces menacées classées « CR », « EN », « VU » et quasi-menacées « NT » par mailles 5×5 km en Occitanie
Données issues des bases des différents partenaires du projet sur la période récente (2008-2018).

Les zones regroupant les plus forts enjeux en termes d’espèces menacées et quasi-menacées à l’échelle de toute la région, sont les reliefs de la région et en particulier le sud du Massif-Central (dont les causses !), les Pyrénées orientales et centrales. Le Lot, le Gard et le Haut-Languedoc abritent également beaucoup d’enjeux. La plupart des espèces menacées à l’échelle régionale sont des espèces avec des exigences écologiques assez fortes. Les zones qui apparaissent en rouge ne sont ainsi pas les secteurs les plus dégradés de la région mais au contraire les zones où nombre de ces espèces se maintiennent encore. En dehors de ces hots-spots régionaux (qui sont d’ailleurs des hots-spots nationaux) apparaissent aussi des secteurs à enjeux aux échelles départementales qu’il est primordial de préserver.

Télécharger le rapport complet

Télécharger le tableur de synthèse

posté par Faune-Lr Meridionalis
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 109

MERIDIONALIS - Union des associations naturalistes du Languedoc-Roussillon
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020